Adrian Sexton tire la carte de la mort


Par Alice Teeple

Photos par Alice Teeple

La mort n’est pas un sujet qu’on souhaite examiner pendant la saison de Noël, mais Adrian Sexton la regarde avec son nouveau spectacle féminin, DEATH! Un cabaret macabre présenté ce week-end à Solocom.

Sexton aux cheveux titian est une figure délicieusement unique dans le monde de la comédie à New York. Sa passion pour l’histoire, le cinéma classique et la musique a été incorporée à ses incarnations scéniques éclectiques: films Merchant Ivory, lecteurs de tarot, un hommage improvisé de longue date à Who’s Afraid of Virginia Woolf? … Et même les quatre Beatles. Sa comédie, centrée sur le personnage, canalise celle de Tracey Ullmann, de French & Saunders et d'Amy Sedaris, mais avec une touche généreuse de Blackadder. Elle transcende de manière effrénée le temps et l'espace.

Dans cette performance, Adrian Sexton réinvente la mort comme ayant été maudite par un sorcier et forcée de mener une vie humaine (Sexton elle-même), endurant l'expérience de regarder un être cher décéder. À travers ses récits, son humour et ses chansons, elle explore les complexités de la mort de son point de vue personnel.

"La mort est un personnage qui existe depuis la nuit des temps, alors on en a vu de la merde!" Dit Sexton. «Qu'est-ce que la mort pense? Qu'est-ce qui rend la mort triste? Mais la mort est encore une version de moi… alors je vais y ajouter du Duran Duran.

Sexton note que la mort est encore assez tabou, bien que ce soit une expérience universelle pour tout le monde. L’année dernière, le père bien-aimé de Sexton est décédé des suites d’une longue maladie. Elle espère résoudre les mystères et les peurs qui entourent la mortalité et souhaite que les gens chérissent ces moments de bonheur, d'amour et d'empathie qui existent encore dans les moments les plus sombres.

«La mort est fluide et neutre. Il faut à la fois roi et paysan, il n'y a donc pas d'empathie dans la mort. Et pourtant, nous, les vivants, pouvons faire preuve d'une compassion stupéfiante lorsque quelqu'un subit une perte. Même si vous voulez être seul et triste, vous êtes soudainement confronté aux sentiments et aux blocages des autres… ce que, rétrospectivement, j’ai trouvé assez drôle. Allez-vous en! Non reste! En outre, le spectacle a lieu à Noël, ce qui est une juxtaposition ridicule de joie et de chagrin. J'incorpore des chansons de Noël avec des paroles qui reflètent ce que je vivais. Tu dois continuer à rire.

L'inspiration pour ce spectacle l'a frappée lors d'un cours de hip-hop à la Freestyle Love Supreme Academy.

«Freestyler ma vérité était un moment révolutionnaire. Je peux être drôle ET triste et parler honnêtement? À la fois? Whoa! C'était la graine dont j'avais besoin pour avoir le courage d'écrire quelque chose d'aussi vulnérable. ”

Sexton estime également que le tarot est une source d’inspiration… après avoir tiré à plusieurs reprises la carte de la mort lors de sa candidature à Solocom. Elle a joué avec diverses idées, mais toutes sont revenues à la récente expérience de la perte de son père. Le réalisateur Zak Sommerfield a suggéré à Sexton de raconter son histoire pour la série.

"La carte de décès ne signifie pas la mort littérale. Il s’agit de fins et de nouveaux débuts. C’est ce qui m’a fait penser à ce que mon travail reflètera à l’avenir. Imaginez si je retirais une autre carte? Tu n'aurais plus jamais de mes nouvelles si je retirais l'Ermite! "

Mort! Un cabaret macabre fait ses débuts le samedi 23 novembre à 19h30 au PIT Underground. Performances futures à déterminer.

Voir plus

Niabi Aquena de Searmanas arrive à New York

Lauren Light dévoile un nouveau single sombre, "Run"

Succomber à la fièvre indigo de Sophie Kilburn

Denim Blanc Au Poisson Rouge

Carte Tirage Amour


Carte Tarot Tirage Gratuit Sur Carte Tarot Amour

Adrian Sexton tire la carte de la mort
4.9 (100%) 69 votes